Communiqué COVID-19 – 6 avril 2020

COMMUNIQUÉ

Pour diffusion immédiate

COVID-19

 

Montréal, 06 avril 2020 – Toujours dans l’objectif de s’assurer de répondre à ses membres avec le plus de précision possible, la Fédération de natation du Québec (FNQ) a tenu une rencontre virtuelle avec l’ensemble des clubs de la province, via leurs entraineurs-chefs et leurs présidents, le samedi 4 avril dernier. À la suite de cette rencontre, les principales informations qu’elle tient à diffuser à la communauté de natation québécoise sont les suivantes :

 

  • La saison de compétition provinciale est annulée. Ceci inclut les Coupes du Québec, le Festival développement, le circuit senior et des maîtres nageurs, le circuit de la Coupe Espoir du Carrossier Procolor en eau libre, ainsi que tous les championnats provinciaux 11-12 ans, AA, AAA, des maîtres nageurs et d’eau libre.

 

  • Il est à noter que tous les événements nationaux et internationaux ont déjà été annulés dans un communiqué de Natation Canada disponible dans notre foire aux questions.

 

  • Toutes les autres compétitions sanctionnées sont également annulées jusqu’à nouvel ordre, et ce dans les quatre disciplines soit la natation en piscine, la paranatation, les maîtres nageurs et l’eau libre. Dans l’optique où les mesures décrétées par le gouvernement sont levées, les clubs auront la possibilité de reprendre, à leur discrétion, la tenue de compétitions locales, régionales ou provinciales, seulement lorsque ses derniers auront tenu leurs activités régulières d’entrainement en piscine pour une période minimale de 30 jours.

 

Toujours selon les directives ministérielles, la reprise lors de la saison 2020-2021 sera progressive et nécessitera probablement du temps et de l’adaptation. Le document présenté à l’ensemble des clubs de la province est maintenant disponible dans la section foire aux questions. La FNQ maintiendra à jour quotidiennement cette dernière au https://fnq.ca/accueil/coronavirus/.

 

La Fédération sera là pour soutenir et faciliter la gestion de crise exceptionnelle qui se déroule présentement au Québec et à travers le monde. Elle désire remercier les artisans de notre sport qui font que les athlètes demeurent passionnés et motivés à retourner à l’eau dès que cela sera possible pour le plus grand bonheur de tous.

 

– 30 –

 

Source :           Isabelle Ducharme

Directrice générale

Fédération de natation du Québec

Téléphone : (514) 252-3200, poste 7

Courriel : [email protected]

Communiqué de presse – Coronavirus – 20 mars 2020

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour diffusion immédiate

 

CORONAVIRUS (COVID-19)

 

Montréal, 20 mars 2020 – La Fédération de natation du Québec suit toujours le déroulement de la pandémie mondiale de la COVID-19. En ce sens, de multiples rencontres ont eu lieu avec les différentes provinces, Natation Canada, organismes provinciaux et des organisateurs de compétitions dans les derniers jours et les décisions suivantes ont été prises pour annuler les événements suivants :

 

  • 37e – défi sportif Altergo, qui devait avoir lieu du 24 avril au 3 mai 2020 : https://altergo.ca/fr;
  • Équipe du Québec no 6 – Triangulaire Québec – Ontario – Maritimes – 14 au 18 mai 2020;
  • Équipe du Québec -no 7 — Stage paranatation & OSQ – (préparation des Jeux du canada) – 2 mai 2020 à Montréal;
  • PNCE – Sport communautaire – Saguenay – 2 mai 2020.

 

Natation Canada fournira une mise à jour supplémentaire d’ici au 6 avril sur la tenue possible de compétitions après le 30 avril.

 

La Fédération rappelle également qu’elle a mis en ligne une foire aux questions qui pourront aider ses membres à répondre à leurs interrogations : https://fnq.ca/accueil/coronavirus/ . Il y a des informations nouvelles presque tous les jours pour le moment.

 

N’hésitez à contacter le personnel de la FNQ si vous avez des questions. Ils sont en fonction pour vous guider et accompagner dans les circonstances difficiles pour tous.

 

 

– 30 –

Source :           Isabelle Ducharme

Directrice générale

Fédération de natation du Québec

Téléphone : 514 252-3200, poste 7

Courriel : [email protected]

Félicitation a la nouvelle officiel de niveau 5

La Fédération de Natation du Québec souhaite souligner le cheminement d’Annie Gauthier officielle nouvellement nommée « niveau V ».

Annie, de Neptune Natation (NN) a obtenu l’approbation du comité des officiels, des compétitions et des règlements (COCR) de Natation Canada pour l’obtention de sa certification ultime, le 9 mars 2020.

Cumulant aujourd’hui 9 ans d’expérience dans le domaine, avec l’obtention de son niveau I le 19 avril 2011, Annie a donné plus de 61 formations et est très active avec l’association de natation Mauricie-Lanaudière-Laurentides-Laval (ANMLLL).

Pour l’obtention d’un tel niveau elle à dû, entre autres, compléter un minimum d’une année de service en tant qu’officielle de niveau IV, organiser, diriger et superviser un minimum de deux stages différents de niveau II dans la dernière année et travailler à un minimum de deux sessions, à une compétition nationale de Natation Canada, à n’importe quel poste en tant qu’officielle de niveau III.

Au-delà de ces statistiques, graduer comme niveau V demande une implication exceptionnelle dans le sport, un dévouement pour ce dernier et des heures de bénévolat qu’il est impossible de chiffrer.

Merci à Annie et nous lui souhaitons une longue carrière.

** Le rôle d’un officiel est de faire respecter les règlements qui régissent la tenue des compétitions. Il doit être impartial et équitable dans les décisions qu’il prend. Il doit bien faire son travail de façon à favoriser les performances des athlètes. L’officiel doit toujours se rappeler qu’il est là d’abord et avant tout pour les nageurs.

Foire aux questions de la fédération de natation du Québec

 

Cette foire aux question est en lien avec le Guide de relance de la natation au Québec

La Fédération de natation du Québec reçoit plusieurs questions de ses membres sur une panoplie de sujets en lien avec la crise sanitaire. Cette section réunit les réponses aux questions les plus souvent posées.

Cette chronique constitue un instrument d’information. Aucune personne qui est un membre, un administrateur, un employé ou un consultant de la Fédération de natation du Québec n’accepte ni n’assume de responsabilité ni n’a d’obligation envers qui que ce soit relativement à cette chronique. Vous devez obtenir des conseils juridiques particuliers sur tout point précis vous concernant.

* L’information est évolutive et mise à jour régulièrement. 

Certains documents produits par l’Association des responsables aquatiques du Québec sont également disponibles et peuvent répondre à vos interrogations

https://www.araq.net/info-covid-19

      • Idéalement, un membre du conseil d’administration devrait être nommé au préalable pour faire les suivis des cas avec la Santé publique de votre région et la personne déclarée positive.
      • Lorsque vous recevez l’information qu’une personne est déclarée positive :
        • Ne pas alerter toutes les personnes qui auraient pu se présenter sur les lieux de façon aléatoire.
        • Il faut garder le tout confidentiel.
        • Il faut immédiatement informer le membre du conseil d’administration qui est en charge de la gestion des cas.
      • La journée même, le membre du conseil d’administration devra contacter la Santé publique de votre région afin de les informer de la situation.
      • La Santé publique de votre région accompagnera et guidera l’organisation sur les mesures à prendre dans une telle situation.
      • Il est possible que la Santé publique de votre région doive investiguer et décider d’un protocole à appliquer selon votre situation.
      • L’organisation devra respecter et appliquer les directives de la Santé publique de votre région.
      • Prévenir la Fédération de natation du Québec de la situation en écrivant à [email protected] ou 514-252-3200 poste 7.

      La liste des directions de la santé publique de votre région se trouve : https://www.msss.gouv.qc.ca/professionnels/documents/liste-directeurs-santepub.pdf

      Oui, plusieurs groupes peuvent faire des activités sur différents plateaux sportifs.

      La vérification peut se faire une seule fois, avec un registre pour une activité récurrente, à condition qu’elle soit validée  lors de la première présence et que les données soient consignées.

      Il faut s’assurer que des gens qui n’ont pas le passeport ne s’ajoutent pas lors de l’activité ou qu’une personne n’utilise pas l’identité d’une autre personne.

      La vérification du passeport vaccinal, pour les participants et les spectateurs, peut être faite par : le
      gestionnaire de l’installation, le club, l’association, un bénévole, etc. Il est essentiel que le
      gestionnaire de l’installation prévoie une solution à la vérification du passeport vaccinal avec l’aide
      des utilisateurs.
      Différents modes de collaboration pour la vérification du passeport peuvent être mis en place. À titre
      d’exemples : des ententes pour des activités en huis clos (sans public), ou des fermetures de gradins à
      certains moments, ou des transferts de responsabilités à un tiers peuvent devenir des solutions
      temporaires pour alléger la gestion pour les infrastructures

      Non, pas à l’intérieur des horaires d’encadrement sportif (lundi au vendredi) inscrit dans l’horaire quotidien des élèves athlètes entre 7 h 30 et 16 h 30 ou une plage de 8 heures après le début des cours.

      Tout ce qui est à l’extérieur de cette plage peut nécessiter le passeport au même titre que pour les autres participants.

      Ceci s’applique également à toutes les installations se situant à l’extérieur de l’école. 

      Il n’est en aucun cas mentionné que les activités de formation sont visées par le passeport vaccinal, à l’exception des congrès et des conférences (tourisme d’affaire) – source Ministre de l’Éducation.

      Le passeport vaccinal ne doit donc PAS être exigé par l’organisateur de la formation, pour des formations qualifiantes (ex. : cours de sauveteurs, formations/certifications PNCE,  etc.).

      Un travail de collaboration sera requis entre le propriétaire de la salle et le locateur afin de partager cette lecture et éviter les malentendus.

      Le décret confirme l’obligation d’une pièce d’identité pour tout le monde (13 ans et plus), mais photo uniquement pour les 16 à 74 ans.

      Non. Pour faciliter notre interprétation, dans l’univers aquatique, les clubs fédérés ne sont pas autorisés à organiser des activités libres offertes au grand public ou à un public restreint. Le gestionnaire peut organiser une séance libre pour une clientèle restreinte (ex : libre pour aînés, libre pour groupe d’athlètes, etc.). Les règles associées à la pratique libre s’appliquent et le gestionnaire est responsable de l’entièreté de l’activité. Aucun entrainement organisé n’est autorisé, seulement de la pratique libre. La surveillance est assurée par le propriétaire.

      Oui. Un entraineur peut superviser plusieurs groupes de suite en respectant les consignes sanitaires. Toutefois, un entraineur ne peut changer de groupe au cours d’une même séance. L’objectif est toujours de limiter la transmission du virus advenant un cas d’éclosion.

      Oui. Les enfants de moins de 10 ans peuvent être accompagnés d’un parent dans les vestiaires et jusqu’au plateau sportif. Le parent doit obligatoirement sortir à l’extérieur par la suite. Il lui est fortement recommander de rester à l’extérieur de l’installation. 

      Le passeport vaccinal n’est pas requis, sauf si le parent doit entrer sur plateau sportif, à ce moment, il sera considéré comme un participant. 

      Les personnes qui ne résident pas au Québec devront présenter la preuve de vaccination officielle fournie par leur pays ou province canadienne ainsi qu’une pièce d’identité avec photo, valide et avec une adresse hors Québec.

      En en vertu de la Loi sur la protection du consommateur, l’adhésion à un club est un contrat à exécution successive et en conséquence vous avez certaines obligations à l’égard de vos membres.

      La FNQ vous propose d’offrir différentes options à vos membres. Voici quelques exemples :

      • Offrir à vos membres de faire un don à votre club de la valeur du nombre d’heures qui restait à recevoir.
      • Offrir à vos membres un crédit équivalant au résiduel des entrainements à recevoir sur les frais de la prochaine saison.

      Parmi le groupe d’options que vous offrirez à vos membres, si la situation suivante survient dans laquelle aucune option offerte ne satisfait un de vos membres et que celui-ci demande un remboursement, alors dans ce cas, selon l’avis juridique obtenu, vous devriez rembourser l’équivalent de la portion des entrainements qui ont été annulés.

      Il est à noter que les frais d’adhésion et d’affiliation à la FNQ ne sont pas considérés comme des frais liés à un contrat à exécution successive et par conséquent ne sont pas assujettis au remboursement. Les frais d’affiliations ne doivent donc pas être pris en compte dans le calcul du remboursement.

      Voici un extrait de l’avis juridique du Regroupement loisir et sport du Québec concernant la cotisation :

      « La cotisation est la porte d’entrée dans la vie démocratique des organismes. Elle donne des droits et des privilèges liés à la qualité de membres, mais dans les faits certains organismes incluent d’autres éléments soumis à l’application de la Loi sur la protection du consommateur (RLRQ, c. P-40.1) tels que des frais d’inscription à des activités ou à des évènements, des frais d’équipements ou d’uniforme et même d’autres frais comme les primes d’assurance.

      […]

      Exceptions au remboursement :

      1. La cotisation – puisque l’obligation de payer la cotisation relève du droit commercial, nous sommes d’avis qu’elle n’est pas soumise à l’application d’ordre public de la Loi sur la protection du consommateur. Il faut donc se référer aux règlements généraux de l’organisme. En effet, s’il est spécifiquement prévu dans les règlements généraux que la cotisation des membres est non remboursable, l’organisme serait en droit de refuser de la rembourser. Nous vous rappelons cependant que cette exception n’est vraie que pour les frais de cotisation tels que définis au point 1 de la présente chronique, peu importe les termes utilisés dans les règlements généraux.
      2. Les frais d’assurance – Une autre exception au principe de base de remboursement peut être les frais d’assurance. Pour cette question, il est fondamental de vérifier directement auprès de l’assureur afin de connaitre sa position eu égard au remboursement. En effet, en règle générale, les primes d’assurance sont des primes annuelles dites « minimales » pour la période couverte et non remboursées par l’assureur. De ce fait, l’organisme n’aurait pas à rembourser ses membres pour la somme perçue de ces derniers pour la couverture d’assurance. »

      Vous pouvez également lire l’entièreté de cette chronique sur notre site internet.

      Selon le guide du vivre avec dans les installation aquatiques V5.3 celui-ci n’est pas interdit.

      Référence page 24 « Il n’y a aucune donnée actuellement qui permet de supporter l’interdiction d’utiliser du tuba tant que les nageurs appliquent des recommandations de distanciation physique sécuritaire et ne partagent pas les tubas sans qu’ils soient correctement désinfectés après chaque utilisation. Par prudence, la Société de sauvetage du Canada recommande d’utiliser les tubas dotés d’une valve de purge (une valve unidirectionnelle située au bas du tuba pour expulser l’eau) pour réduire les gouttelettes d’aérosol dans l’air. »

      Pour entrer sur un site d’événement ou un lieu de pratique d’une activité nécessitant le passeport vaccinal, l’exploitant aura la responsabilité de valider le code QR par le biais de l’application VaxiCode Vérif. Concrètement, cette application est un outil qui interprète l’information contenue dans le code QR apparaissant sur la preuve de vaccination, pour déterminer le statut de protection d’une personne contre la COVID-19, en émettant un code de couleur (rouge ou vert). L’exploitant doit s’assurer que la personne à qui il donne accès est bien celle à qui appartient le code QR à l’aide d’une pièce d’identité avec photo. Pour confirmer l’identité, les exploitants de ceux-ci doivent également obtenir une preuve d’identité, avec photo pour les personnes âgées de 16 ans et plus, afin de s’assurer que la preuve de vaccination qui leur a été présentée appartient à la même personne souhaitant accéder à l’endroit visé.

      Les exploitants doivent vérifier à la fois le statut de protection de la personne à l’aide du passeport vaccinal, mais également son identité à l’aide d’une preuve d’identité pour donner accès aux lieux et aux activités visés. Il serait interdit aux exploitants de conserver des renseignements personnels provenant du passeport vaccinal vérifié, comme des pièces d’identité. Toutefois, dans le cadre de la pratique d’une activité physique ou d’un sport visé par l’obligation de présenter un passeport vaccinal, l’organisateur pourrait, s’il s’agit d’une activité récurrente qui nécessite une inscription et si la personne concernée y consent, procéder aux vérifications prévues uniquement au moment de la première présence de la personne concernée et consigner l’information ainsi obtenue. Les renseignements ainsi consignés devraient être détruits lorsque la personne cesse de participer à l’activité.

      Les organismes ou les gestionnaires d’établissement responsable de l’activité visée ont la responsabilité de valider le code QR en s’assurant que la personne à qui il donne accès est bien celle à qui appartient le code QR par le biais de la présentation d’une pièce d’identité avec photo pour les plus de 16 ans. Ils n’ont pas le droit de laisser l’accès à des clients qui n’ont aucune preuve de vaccination et qui ne sont pas adéquatement protégés.

      Il est possible pour une organisation d’avoir des exigences supérieures à celles du gouvernement. L’inverse ne s’applique toutefois pas. Les mesures gouvernementales prises par décret ou arrêté doivent être appliquées.

      Néanmoins, lorsque des décisions sont prises par une organisation d’ajouter des exigences alors que ces mesures ne sont pas requises légalement, l’organisation doit être consciente qu’elle s’expose à des plaintes, voire à des poursuites.

      Le développement du passeport vaccinal effectué par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) est réalisé en collaboration avec les experts gouvernementaux en matière de cybersécurité, de protection des renseignements personnels et de vie privée. La solution d’un passeport vaccinal avec code QR utilisée par le Québec se compare à celle utilisée à de nombreux endroits dans le monde, notamment en Europe, et respecte les standards internationaux en la matière. Le Québec ne fait donc pas cavalier seul.

      Une personne adéquatement protégée pourra obtenir son passeport vaccinal. L’algorithme qui permet de déterminer du statut de protection est pris en compte par le code QR.

      Pour le moment, au Québec et pour les fins de l’application du passeport vaccinal, une personne est adéquatement protégée lorsqu’elle se trouve dans l’une des situations suivantes :

      • elle a reçu deux doses de l’un ou l’autre des vaccins à ARNm de Moderna ou de Pfizer-BioNTech ou du vaccin AstraZeneca/COVIDSHIELD, avec un intervalle minimal de 28 jours entre les doses et dont la dernière dose a été reçue depuis 7 jours ou plus;
      • a contracté la COVID-19 et reçu, depuis 7 jours ou plus, une dose de l’un ou l’autre des vaccins visés au paragraphe précédent avec un intervalle minimal de 21 jours après la maladie;
      • a reçu une dose du vaccin Janssen depuis 14 jours ou plus.

      Serait également assimilée à une personne adéquatement protégée contre la COVID-19 une personne qui, selon le cas :

      • présente une contre-indication à la vaccination contre cette maladie attestée par un professionnel de la santé habilité à poser un diagnostic et qui est inscrite au registre de vaccination maintenu par le MSSS;
      • a participé à l’étude clinique menée par Medicago inc. visant à valider la sécurité ou l’efficacité d’un candidat-vaccin contre la COVID-19.

      Pour les détails entourant la façon de se procurer son code QR, consultez la page Passeport vaccinal COVID-19 | Gouvernement du Québec (quebec.ca)

      Les consignes quant à l’isolement de cas positif ou de cas contact sont émises par les directions de santé publique des régions en fonction des recommandations en vigueur.

      Tous les cas positifs à la COVID-19 sont déclarés aux autorités de santé publique. S’en suit une enquête épidémiologique pour identifier les contacts. En fonction des recommandations en vigueur, des consignes d’isolement ou non, seront transmises aux personnes investiguées. Le rôle des organisations sportives est de collaborer à l’enquête lorsqu’elles sont interpellées et de refuser la participation des personnes positives ou ayant reçu des consignes d’isolement à leur activité.

      La mécanique établie précédemment en collaboration avec l’Institut national du sport du Québec (INS) afin d’identifier les athlètes d’excellence et de haut niveau demeure la même. L’an dernier, ils étaient les seuls à pouvoir pratiquer leur sport et s’entraîner grâce à un protocole strict approuvé par le MSSS. En ce sens, ils peuvent continuer de se soustraire aux exigences du passeport vaccinal lorsqu’ils respectent le protocole approuvé.

      1. Transport

       

      Transport des élèves primaires et secondaires

      • Le port du masque d’intervention est requis pour toutes les personnes utilisant le transport scolaire, à l’exception des élèves du préscolaire.
      • Places assignées dans le transport scolaire pour faciliter la gestion des contacts dans l’éventualité d’une éclosion. Les élèves pourront s’asseoir trois par banc, comme en situation normale.
      • Le transport scolaire peut être utilisé pour les sorties scolaires et culturelles, et ce, dans le respect des mesures sanitaires.
      • Les mesures de nettoyage et de désinfection sont maintenues.

      Transport des étudiants postsecondaires

      En cohérence avec les mesures en places dans le transport scolaire, voici les lignes directrices pour les déplacements des étudiants postsecondaires.

      • Le port du masque d’intervention obligatoire en tout temps.
      • Les places sont assignées dans le transport pour faciliter la gestion des contacts dans l’éventualité d’une éclosion.
      • Les étudiants pourront s’asseoir comme en situation normale.
      • Les premiers bancs sont laissés libres pour assurer la distance de 2 mètres avec le chauffeur ou une barrière physique est installée.
      • Les mesures de nettoyage et de désinfection sont maintenues.

      Prendre note qu’en fonction de la situation épidémiologique ces lignes directrices pourraient être revues.

      1. Pour les sorties nécessitant un hébergement

      Établissements d’enseignement des régions où la situation épidémiologique est en détérioration

      • Les sorties scolaires avec hébergement ne sont pas recommandées, sauf si les activités pratiquées et les lieux visités sont assujettis au passeport vaccinal.

      Établissements d’enseignement des régions où la situation est épidémiologique est stable

      • Les sorties scolaires avec hébergement peuvent se tenir. Cependant, elles ne sont pas recommandées si elles donnent lieu à des contacts avec des élèves provenant d’écoles des régions où la situation épidémiologique est en détérioration, à moins que les activités pratiquées et les lieux visités ne soient assujettis au passeport vaccinal.

       

      Pour les sorties scolaires hors Québec

      • La même logique que celle décrite ci-haut s’applique, mais au lieu de prendre en considération les mesures d’appoint appliquées dans d’autres écoles, il faut prendre en compte le niveau de transmission local pour évaluer le risque. En cas de doute, il est recommandé d’interpeller la direction de santé publique de la région pour guider l’école ou le CSS dans sa prise de décision.

      Si le parent pratique l’activité avec son enfant, le passeport est requis.

      L’utilisation des infrastructures sanitaires est toujours possible sans présentation de passeport vaccinal, en respect des mesures sanitaires en vigueur pour les lieux publics intérieurs.

      Ils devront attendre d’être adéquatement protégés pour reprendre les activités nécessitant le passeport vaccinal. Les jeunes de 12 à 17 ans peuvent se faire vacciner contre la COVID-19 depuis juin dernier. Le jeune doit avoir 12 ans ou plus au moment de la prise du rendez-vous.

      Oui. Dans ce contexte, les participants de 13 ans et plus devront présenter le passeport.

      La tenue d’un registre demeure dans les bonnes pratiques. Pour les lieux visés par l’obligation de tenir un registre, tel que les salles d’entraînement, l’obligation du registre demeure. Le passeport vaccinal est une mesure qui s’ajoute.

      Non – par contre, la vérification du passeport vaccinal est obligatoire pour tous et le porte du masque
      est exigé en tout temps (sauf pour boire ou manger, ou encore lors de la pratique
      d’une activité physique).

      Pour les groupes mixtes (12 ans et moins et 13 ans et plus ensemble), ce sont les mêmes allègements
      que ceux qui présentent leur passeport vaccinal.

      Pour les groupes de 12 ans et moins, la capacité est en fonction du respect de la distanciation de 1 m
      entre les participants, autant que possible. La pratique d’activités qui nécessitent des contacts
      fréquents ou prolongés demeure possible.

      Il est obligatoire, pour tout participant n’ayant pas de statut inscrit sur le RTR,  officiel, chronométreur, bénévoles ou parents accompagnateur de signer le Formulaire de reconnaissance des risques afin de participer à une compétition.

      Merci.

      Communiqué de presse – Coronavirus – 13 mars 2020

      COMMUNIQUÉ DE PRESSE

      Pour diffusion immédiate

      CORONAVIRUS (COVID-19)

      Montréal, 13 mars 2020 – La Fédération de natation du Québec suit d’heure en heure l’évolution du dossier du Coronavirus (COVID-19) au Québec. La situation évoluant rapidement, nous demeurons en constante communication avec tous les acteurs du milieu sportif et gouvernemental pour vous transmettre rapidement les dernières informations.

       

      Dans un premier temps, la Fédération désire souligner le professionnalisme des responsables des clubs de natation du Québec qui ont su intervenir rapidement et de façon exemplaire auprès de leurs membres. C’est tout à leur honneur de prendre les décisions et les moyens qui s’imposent pour protéger la santé des citoyens du Québec.

       

      De façon plus concrète

      Le Gouvernement du Québec a interdit, depuis hier et pour une période de 30 jours, tous les rassemblements intérieurs de 250 personnes et plus. Il est également fortement recommandé d’annuler tous les rassemblements qui ne seraient pas considérés comme essentiels afin de limiter les risques de propagation de la maladie. Il a également été annoncé la fermeture de tous les réseaux d’enseignement et de services de garde à compter du lundi 16 mars jusqu’au vendredi 27 mars.

       

      S’ajoutent à ces annonces, les directives de l’Union des municipalités du Québec, qui recommande à ses membres de suspendre toutes leurs activités communautaires, culturelles, sportives et de loisirs. En conséquence, les installations municipales seront fermées au grand public (salles communautaires et de spectacles, bibliothèques, piscines, gymnases, arénas et toutes les autres installations dont l’usage est propice aux rassemblements).

       

      Plus près de nous

      Natation Canada a procédé à des annonces importantes au cours de l’après-midi. Vous êtes invités à en prendre connaissance en consultant le communiqué via le lien suivant : Report ou annulation des essais olympiques et paralympiques et d’autres événements en raison des préoccupations dues au covid-19.

       

      Aux mesures annoncées par Natation Canada, s’ajoutent les mesures suivantes, applicables immédiatement :

       

      1 – Événements, Compétition (Intraclub, invitation régionale ou provinciale, championnat, coupe, essais de temps, etc.) ainsi que tout programme ou activité fédérée.

      Annulées jusqu’au 20 avril 2020

      2 – Formation d’entraineurs et d’officiels

      Annulées jusqu’au 3 avril 2020 (Aucune autorisation de stage ne sera accordée durant cette période)

      3 – Événements nationaux – Championnat Canadien de l’Est – Essais canadiens

      Les clubs devront suivre les consignes provenant de Natation Canada

      Tous les événements nationaux sont annulés jusqu’au 20 avril.

      4 – Entrainements, les clubs devront suivre les consignes provenant du propriétaire des diverses installations soit les villes, écoles et centres privés.

      5 – Sélection des équipes du Québec et identification de statut de niveau espoir, des informations complémentaires suivront dans les prochains jours.

       

      Fédération

      Tout le personnel de la Fédération demeure à pied d’œuvre en télétravail jusqu’au 30 mars 2020, sauf avis contraire. Vous pourrez les rejoindre en composant leur numéro de téléphone. Tout le personnel a accès aux courriels et les lignes téléphoniques ont été transférées sur leurs cellulaires.

       

      Nous sommes conscients du défi que cette crise mondiale représente pour tous les intervenants du milieu : nageurs, entraineurs, directeurs, administrateurs et bénévoles. Sachez que d’autres décisions sont à prévoir. Ces informations viendront s’ajouter au fur et à mesure de l’évolution de la situation. Pour ce qui est des divers programmes et événements durement touchés par toutes ces mesures, soyez assurés que La Fédération fera tout en son pouvoir pour vous tenir bien informé.

      .

      – 30 –

      Source :           Isabelle Ducharme

      Directrice générale

      Fédération de natation du Québec

      Téléphone : 514 252-3200, poste 7

      Courriel : [email protected]

       

      Communiqué de l’UMQ : Pandémie de COVID-19 –L’UMQ propose des orientations communes aux municipalités québécoises

       

      Coronavirus (COVID-19) Gouvernement du Québec : https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/

      Communiqué de presse – Coronavirus – 12 mars 2020

      COMMUNIQUÉ DE PRESSE
      Pour diffusion immédiate

       

      CORONAVIRUS (COVID-19)

       

      Montréal, 12 mars 2020 – La Fédération de natation du Québec suit l’évolution de la situation concernant le Coronavirus (COVID-19) rigoureusement. Au cours d’un point de presse télévisé aujourd’hui, le premier ministre François Legault a exigé à tous les organisateurs d’événements comptant plus de 250 personnes et tenus à l’intérieur de bâtiments de les annuler jusqu’à nouvel ordre. Il demande également aux citoyens d’annuler tous événements qui ne seraient pas considérés comme essentiels. Pour ceux qui reviendraient d’un séjour à l’étranger, Monsieur Legault demande que ces derniers de se mettre en quarantaine sur une base volontaire et par solidarité sociale.

       

      Actions prioritaires

      Dans cette optique, la fédération de natation du Québec annule les événements prévus pour ce weekend soit, La Coupe du Québec à Pointe-Claire et le circuit coupe du Québec des maitres-nageurs manche 6, à Dollars des Ormeaux.

       

      Elle a également recommandé à ses membres de faire de même pour tous les événements, laissant la décision à la discrétion des comités organisateurs. Nous sommes déjà en mesure de vous informer que l’Arena Challenge du Printemps organisé au Complexe sportif Claude-Robillard par CAMO, la rencontre du Lac St Louis Regional #6 organisé par DDO au Centre Aquatique de Dollard Des Ormeaux ainsi que de la compétition RSEQ collégiale ayant lieu au Cégep du Vieux-Montréal prévue pour demain soir sont annulés.

       

      Une rencontre avec tous les directeurs de rencontres est prévue en fin de journée aujourd’hui.

       

      Nous vous invitons également à prendre connaissance des recommandations pour les rassemblements publics émises par le gouvernement du Québec.

       

      Prochaines étapes

      La situation évoluant très rapidement, nous allons suivre les recommandations émises par le gouvernement du Québec.

       

      Les consignes sur les événements à venir lors du weekend du 20 mars tels que les championnats AAA, les activités de l’équipe du Québec, les formations et les évaluations du PNCE ou tous autres événements futurs seront précisées dans un prochain communiqué d’ici lundi prochain fin de journée.

       

      Dans cette optique, la FNQ vous demande de réfléchir sur la nécessité de la tenue d’activités de financement, de camps d’entrainement et de voyages. Si ces derniers ne sont pas obligatoires, nous vous suggérons de ne pas prendre de risques inutiles en faisant preuve d’un sens civique requis en pareilles circonstances.

       

      L’information concernant les événements nationaux vous sera communiquée aussitôt que possible. Toutes autres activités sont maintenues, à moins d’avis contraire de la commission scolaire, de l’école concernée ou de la municipalité.

       

      Réduire les risques

      Dans ces recommandations, afin d’agir de manière préventive et sécuritaire, nous vous rappelons les mesures d’hygiène suivantes :

      • Lavez-vous souvent les mains avec de l’eau et du savon pendant au moins 20 secondes, surtout après avoir été aux toilettes et après avoir manipulé des aliments (utilisez un désinfectant pour les mains à base d’alcool à 60 % si vous n’avez pas accès à du savon et à de l’eau);
      • Toussez ou éternuez dans un mouchoir de papier ou dans le creux de votre bras, et non dans votre main, jetez immédiatement les mouchoirs utilisés dans une poubelle doublée de plastique et lavez-vous ensuite les mains;
      • Évitez de vous toucher les yeux, le nez ou la bouche sans vous être d’abord lavé les mains;
      • Nettoyez souvent les surfaces fréquemment touchées (toilettes, téléphones, comptoirs d’accueil, terminal pour cartes de débit ou de crédit, poignées de porte et d’accès, casiers, carrousel, etc.) avec des nettoyants ménagers ordinaires ou de l’eau de Javel diluée (une partie d’eau de Javel pour neuf parties d’eau);
      • Ne partagez pas partager de serviettes, de vêtements, de pain de savon ou d’autres articles personnels; • Évitez de partager de la nourriture;
      • Nettoyez régulièrement vos appareils électroniques comme vos ordinateurs, claviers, souris et tablettes sans oublier vos cellulaires.
      • Les parents sont priés de garder leurs enfants à l’écart de la natation, s’ils présentent des signes de maladie infectieuse ou virale;
      • Les membres devraient être encouragés à déclarer eux-mêmes s’ils se sentent malades; • Surveillez les restrictions de voyage sur le site Web des Conseils aux voyageurs du gouvernement du Canada, qui se trouvent à https://voyage.gc.ca/voyager/avertissements.

       

      Informations générales

      Les sources d’information sont nombreuses et mêmes avec un suivi serré, les directives et recommandations peuvent changent très rapidement.

       

      Nous savons que la proximité est un facteur important de contamination et que la piscine est un lieu où cette dernière est présente lors d’entrainements et/ou d’événements sportifs.

       

      Pour en savoir davantage sur le coronavirus, vous êtes invité à consulter quebec.ca/coronavirus. Vous pouvez également obtenir de l’information en appelant au 1 877 644-4545.

       

      Il n’est pas nécessaire d’entrer en contact avec la FNQ concernant l’évolution du virus. Si toutefois une urgence devait survenir dans votre club, vous êtes invité à utiliser l’adresse [email protected].

       

      La santé et la sécurité de nos membres demeurent notre priorité. Nous vous encourageons donc tous à adopter et à transmettre les mesures d’hygiène appropriées afin de prévenir toute propagation du virus.

       

      Ces mesures exceptionnelles sont effectives dès aujourd’hui, le 12 mars 2020. Une mise à jour sera faite sur notre site Web via la page dédiée à la situation du COVID-19. Nous vous invitons aussi à consulter notre page Facebook pour demeurer au fait de la situation.

      – 30 –

      Source : 

      Isabelle Ducharme

      Directrice générale

      Fédération de natation du Québec

      Téléphone : 514 252-3200, poste 7

      Courriel : [email protected]

      Communiqué au format PDF disponible ici.

      Invitation provinciale avec finales – CAEM

      Le club aquatique Est de Montréal (CAEM) organise une invitation provinciale avec finales

      Quand: 18 et 19 avril 2020

      Lieu: Piscine de l’école secondaire Édouard-Montpetit

      La compétition est ouverte aux nageurs de 12 ans et moins (finales contre la montre) et aux nageurs de 13 ans et plus (avec finales et récompenses pour les finales)

      Le Comité paralympique canadien vous invite à assister à son événement « Paralympiens recherchés »

      Le Comité paralympique canadien et la Fédération de natation du Québec vous invite à assister à son événement « Paralympiens recherchés », samedi le 28 mars au Cégep de Limoilou, en collaboration avec l’Institut national du sport du Québec (INS) et Excellence sportive Québec-Lévis (ESQL)

      DÉROULEMENT (sujet à changement mineur)

      À votre arrivée, veuillez-vous enregistrer au bureau d’inscription. L’horaire de base est le suivant, sujet à changement en fonction du nombre de participants:

      Heure Tâche
      7h30-9h00 Arrivée du personnel et montage des installations
      9h00 – 9h45 Arrivée et inscription des athlètes
      9h00 Réunion pour ONS/ fédérations
      9h45-10h00 Accueil
      10h00-10h15 Échauffement
      10h15 – 13h00 Défis sportifs
      13h00 – 14h00 Lunch & période de rencontre avec les athlètes

       

      Des questions?

      Veuillez contacter Joy Fanara, Coordonnatrice initiation, entraineurs, paranatation et maîtres-nageurs :

      Courriel[email protected]
      Téléphone : 514 252-3200 Poste #5

      PARALYMPIENS RECHERCHÉS
      Comité paralympique canadien
      W (613) 569-4333
      100-85 rue Plymouth, Ottawa ON K1S 3E2
      paralympique.ca | [email protected]

      Visite des clubs de natation de la province

      La Fédération de natation du Québec rencontrera l’ensemble de ses clubs dès février 2020.

      Montréal, le 15 janvier 2020 – La Fédération de natation du Québec (FNQ), via la collaboration de Mme Jo-Ann Allen et de M. Alain Lefebvre, supporté par le personnel et les membres du conseil d’administration de cette dernière procédera, entre le mois de février 2020 et le mois de mai 2022 à la visite de l’ensemble de ses 98 clubs.

      Pour en apprendre d’avantage consultez le communiqué.